• Grey Instagram Icon
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Facebook Icône

SALOME CUKIER

STYLISTE

"DESIGN IS THINKING MADE VISUAL"

SAUL BASS

about

Mon travail se base sur un concept travaillé avec des références intellectuelles, philosophiques et spirituelles, qui portent sur l’humain.

Je porte à cœur de faire des réalisations qui ont du sens aux échelles individuelle et globale.

Je souhaite que mon travail porte le moins d’impact néfaste sur l’environnement, c’est pourquoi les matières utilisées sont recyclées, upcyclées et/ou biodégradables.

J'aime jouer à travers des contrastes de matières et empiècements, de couleurs et effets de textures, toujours dans des coupes fluides, confortables et des formes douces et raffinées, aux finitions délicates. Tout cela dans une perspective de transmettre un message.

 

Ce territoire esthétique cherche à mêler « humanité et douceur », comme l’écrit Spinoza dans son Ethique.

extrait

INTERVIEW

J'ai témoigné pour la plateforme de mode éthique Slo We Are à propos de mes parcours personnel et professionnel vers la slow fashion.

Salomé est une jeune styliste parisienne de 21 ans qui s’est tournée vers l’éco-responsabilité pendant ses études. Elle refuse le cuir pour privilégier des matériaux vegan, elle lance une collection à partir de tissus recyclés… Elle a pu voir l’envers du décor et cherche désormais à travailler dans une maison de mode qui lui ressemble.

"FAIRE LE MOINS DE MAL POSSIBLE FAIT DU BIEN."

LE PRO ET LE PERSO SONT COMPLETEMENT LIES DANS TON APPROCHE ECO-RESPONSABLE.

COMMENT EST VENU CE CHANGEMENT ?

Complètement. À LISAA, mon école, j’ai commencé par refuser d’utiliser du cuir sur certains projets, ce qui a été accepté voire valorisé comme manière de distinguer mon travail. Toute ma collection de diplôme a été faite à partir de matières recyclées. Parfois je me sentais seule dans cette démarche, parce que le processus était complètement différent par rapport aux autres. Il y a un travail de déconstruction du vêtement, il faut le découdre et reconstruire le patron. Cela m’a pris plus de temps que les autres, parce que nous n’étions pas habitués à ces process mais c’était très constructif.

TU T'ES FAIT TA PROPRE CULTURE DE LA MODE RESPONSABLE ?

Je me suis beaucoup renseignée via le collectif Fashion Revolution à cette époque. Lors de mon stage chez la marque Les Sublimes, j’ai pu voir que beaucoup de tissus éco-responsables viennent de l’étranger. Au Japon, on fabrique des tissus d’excellente qualité, biodégradables… J’ai pu travailler sur du modal, du tencel, des lins, du chanvre, du tissu fait à base de fibres de bananes… J’ai découvert que le modal est assez technique, il ne peut pas être travaillé par toutes les usines, typiquement avec une machine familiale ce n’était pas possible.

s.cukier@ntymail.com

© 2018 by Salomé Cukier